L´INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE

 

Le concept d’Intelligence Emotionnelle développé par Daniel Goleman, c´est l’équilibre entre émotion et raison. C´est cette forme d´intelligence qui explique le mieux le succès dans la vie comparée aux critères du QI. Les caractéristiques de l’Intelligence Emotionnelle qui nous intéressent ici sont l’empathie, l’aptitude à persévérer malgré l’adversité, maîtriser ses pulsions, conserver une humeur égale en toutes circonstances, attendre patiemment la satisfaction de ses désirs, espérer.

Cette intelligence a pour but :

  • L’identification de son état émotionnel ou conscience de soi;
  • Appréhender les répercussions intimes de chaque décision est essentiel pour mieux conduire sa vie. Sans cette prise de conscience, compréhension de soi et intuition psychologique sont impossibles;
  • L’aptitude à comprendre et maîtriser ses émotions permet de mieux gérer les revers et contrariétés. Adapter ses sentiments à chaque situation en dépend;
  • L’auto motivation, c’est-à-dire l’aptitude à canaliser ses émotions, remettre la satisfaction de ses désirs à plus tard et réprimer ses pulsions, est le fondement de tout accomplissement;
  • La perception des émotions d’autrui. Plus nous sommes sensibles à nos émotions propres et mieux nous déchiffrerons celles des autres. Fondée sur la conscience de soi, l´empathie est un élément fondamental de l’Intelligence interpersonnelle et a pour fin l’altruisme;
  • La maîtrise des relations humaines. Entretenir de bonnes relations humaines, c’est en partie savoir gérer ses émotions. Dans toute relation humaine, la bienveillance trouve son origine dans l’harmonie avec autrui et l’aptitude à l’empathie.

Ces aptitudes, essentielles pour la maîtrise de soi et la réussite sociale, sont au fondement de la connaissance de soi, de la retenue, de la compassion, de la coopération et de la capacité à résoudre les conflits. Elles permettent d’assurer le succès de ses rencontres et relations, de mobiliser, inspirer, influencer et mettre à l’aise autrui.

Pour vivre en harmonie avec ses contemporains, il est nécessaire d’atteindre un équilibre entre réponses instinctives et réponses rationnelles préservant ainsi les liens sociaux. Le sourire vrai mobilisant les muscles du contour des yeux est un marqueur physiologique de cette harmonie cérébrale. Les yeux ne savent pas mentir, leurs plissements signent l’authenticité du sourire. Un sourire vrai enseigne que son interlocuteur éprouve à cet instant précis, un état d’harmonie entre ce qu’il pense et ressent, entre cognition et émotion.

L’Intelligence Emotionnelle est au cœur du développement personnel de la Thérapie Emotionnelle Transcendantale. Elle est source de force et de renouvellement. Elle n’est pas seulement une faculté de connaissance, elle crée des transformations autonomes apparaissant, se consolidant, évoluant et se succédant. Elle crée la différence et en donne la mesure. Elle est un élément dynamique de notre être.

Le premier objet de l’intelligence de quelqu’un, c’est soi, autrement dit son intelligence émotionnelle. En quoi consiste cette intelligence ? Elle est ce qui permet de différencier, au sein de multiples émotions, celles qui libèrent et développent l’énergie. Tout acte étant une réponse à l’émergence d´un complexe de motivations de désirs et d´émotions, l´intelligence émotionnelle travaillera à les identifier et à les transformer. Si l’univers affectif est intelligent, c’est en effet parce qu’il peut se transformer, développer, structurer et évoluer. L’intelligence émotionnelle permet de distinguer, dans une situation nouvelle, la valeur potentielle de tout ce qui justifie l’acte.

On aime faire quelque-chose dès lors que l’on sait observer, distinguer, faire évoluer les émotions que l´on ressent au moment même de la réalisation de cet acte. L’on est soi-même l’objet de son intelligence et c´est à travers ses affects que l’on pourra découvrir, transformer, différencier, et évoluer.